Hubert N.

Un chef de service régnait en tyran dans l’entreprise dans laquelle j’exerçais la fonction d’attaché commercial. Son attitude créait des difficultés relationnelles avec les autres salariés et perturbait le fonctionnement de l’unité de production.
Mon épouse, informée de mes soucis professionnels, me mit en relation avec le secrétariat d’Estheer Canal. Par son entremise, je pus me procurer un extrait d’acte simplifié de Monsieur M., chef de service.
Une analyse détaillée de ces éléments a permis de faire le constat d’un tempérament perturbé en raison de conflits familiaux. Il apparaissait qu’un changement professionnel pourrait avoir lieu.
J’ai pris mon mal en patience. Le chef de service a obtenu une promotion en province.
Monsieur M. a quitté l’entreprise 6 mois après l’entretien et sa remplaçante est plus consensuelle.
Le climat de l’entreprise s’est rapidement amélioré avec l’arrivée d’une nouvelle chef de service avec laquelle la communication est plus aisée